Pour la Saint Valentin, offrez une pétition pour changer le monde

Capture d’écran 2014-12-19 à 15.11.35Charlie, Ukraine, Daesh, chômage endémique, dettes publiques abyssales, évasion fiscale en rapport, n’en jetez plus… il n’est pas un jour sans que l’actualité nous rappelle notre monde de brutes! Pourtant nombre sont les initiatives solidaires qui éclairent l’horizon. Actions individuelles le plus souvent, elles témoignent de la générosité, de l’entraide et de la philanthropie qui sommeillent en chacun de nous. change.org, « la plus grande plateforme mondiale de pétitions » porte haut les couleurs de cet élan humaniste et citoyen : elle permet de voir plus loin, plus grand, plus nombreux.
change.org est un site unique qui « donne à toute personne le pouvoir de créer le changement qu’elle souhaite voir » et offre un lieu pour exprimer ses convictions, faire part de ses indignations, activer une mobilisation.  Capture d’écran 2015-02-11 à 22.52.28

Avec plus de 87 millions d’utilisateurs dans le monde, la création de plus de 500 000 pétitions, le tout dans 196 pays, change.org, créée en 2007 par Ben Rattray, a séduit près de 4 millions de Français. Pourtant à sa création, change.org n’a rien d’une plateforme de pétitions, c’est avant tout un réseau social mettant en relation des activistes et des militants qui débattent sur la pauvreté et les droits de l’homme. A la surprise générale, en 2010, une des pétitions postées sur le petit espace qui leur est réservé sur le réseau dépasse les 170 000 signatures… et oblige le gouvernement Sud Africain à se pencher sur le sort réservé aux lesbiennes qui sont « corrigées » par le viol dans les bidonvilles. Première mobilisation de masse internationale, sur un sujet pourtant difficile, cette pétition donnera sa nouvelle raison d’être à change.org, qui élaguera son réseau pour devenir une plateforme de pétitions ouverte à tous. Son succès? Un terrain d’expression exemplaire qui associe histoires, injustices ou indignations personnelles, et l’opportunité d’aboutir à des résultats tangibles en interpellant les parties prenantes.

Capture d’écran 2015-02-11 à 23.29.23Si les droits de l’homme ont toujours les faveurs citoyennes, les thèmes sont aussi variés que les pétitionnaires, du droit des consommateurs à la protection des espèces en passant par l‘alimentation, la santé, l’égalité homme-femme, la contestation de certains projets etc. La force du site est de rendre la création d’une pétition aussi simple qu’un jeu d’enfant. Mieux encore, une équipe de « campaign managers » chez change.org offre ses services pour aider à la rédaction et s’attache à ce que les destinataires des pétitions soient clairement identifiés. Un objectif de signataires est fixé pour que la pétition leur soit adressée et la viralité fait le reste: relais sur les réseaux sociaux, Twitter et Facebook en tête, via les comptes des pétitionnaires et des signataires, mais aussi par une savante éditorialisation du site qui veille à promouvoir les « combats » les plus fédérateurs, « le campaigning ». Objectif: « hacker » l’agenda médiatique et politique pour que les pétitions les plus mobilisatrices aboutissent. Et pour cela … Naissance d’un CRM d’un nouveau genre, une sorte de Citizen Relationship Management, qui voit tout ou partie de la base des utilisateurs de change.org destinataire de mailings d’appels à signature adaptés à leurs sensibilités. (Ceux-là, on veut bien les ouvrir!).

Capture d’écran 2015-02-11 à 22.48.22Dernier succès en date en France avec plus de 456 000 signatures, la pétition demandant la naturalisation de Lassana Bathily et la légion d’honneur pour ce jeune héros malien depuis son intervention courageuse à l’Hyper Cacher lors des attentats de janvier.
Si les hommes et les instances politiques sont souvent interpellés, les marques ne sont pas en reste: Gap montré du doigt sur l’utilisation de fourrure animale fait actuellement face à une mobilisation de près de 230 000 (clients) signataires  et revoit sa politique produit… De là à considérer change.org comme une vigie puissante pour prendre le pouls de la société civile, et des (dés)intérêts des consommateurs, il n’y a qu’un pas vite franchi par les intéressés. Ils créent désormais leurs profils sur la plateforme en tant que « décideurs » et entrent dans la conversation. Anne Hidalgo l’a bien compris qui profite de cette tribune pour communiquer avec des parisiens mécontents (hum hum…pléonasme?).
Capture d’écran 2015-02-12 à 00.04.23
Ni association, comme nombre de ses cousines militantes, ni fondation philanthropique, la question du modèle économique de change.org surgit au moment même où l’on s’interroge sur son succès.  « La plateforme mondiale pour le changement », n’a jamais aussi bien porté son nom, elle est une entreprise d’un nouveau genre, celui des « B Corporations », ces entreprises qui s’engagent pour un monde meilleur au coeur de l’économie sociale et solidaire. Pour change.org, les revenus viennent d’une offre à destination des organisations et associations, qui par la création d’une page et son animation, peuvent elles-mêmes lancer des appels et des pétitions et engager le dialogue avec leurs communautés. Une action pleine de sens car la viralité et le campaigning ciblé accroissent leur influence, le nombre de leurs ambassadeurs et …les dons et cotisations. Ainsi la Fédération Française de Cardiologie affirme : « Sur change.org, on peut viser beaucoup plus de personnes qu’avec n’importe quelle autre plateforme numérique. Sa force de frappe et son mode de recrutement …/… sont déterminants…/… ». Ah. Si la cardiologie le dit, nos coeurs remercient donc aussi change.org. Une inspiration pour changer la Saint Valentin? Et si cette année on s’offrait une pétition sur un sujet qui nous tient particulièrement à coeur?

Pour en savoir plus sur change.org, c’est ici.

Publicités

un commentaire

  1. Crysalead · · Réponse

    You are coming back Yes !!!!👏👏👏👏👏👏💗🌺💝

    Envoyé de mon iPhone

    >

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :