Le seul « Selfie » qui vaille! A moi la Patrie reconnaissante. Et toc.

Capture d’écran 2014-02-27 à 22.33.03Pas un jour sans qu’on ne parle du dernier « selfie », ce nouvel arrivant sur la planète MOI, ce vocable consacré pour parler des autoportraits pris avec smartphone et largement diffusés sur les réseaux sociaux. Une vanité contemporaine, qui a trouvé sa place dans l’égo des ados et qui plaît aussi aux puissants, Obama n’ayant pas résisté à se prendre en photo en compagnie de la (charmante) premier ministre danoise et du premier ministre anglais aux funérailles de Mandela (oui, parfois, il y a des impératifs). Si le protocole s’effiloche, si « tout fout l’camp », si tout le monde s’y met me direz-vous, pourquoi pas vous? Une seule réponse ferme et définitive: parce que. On ne suit pas la tendance, on la précède ou on la sublime (et là soudain, on s’aperçoit que trop de fashion week nous fait parler comme Karl Lagerfeld, et il convient de revenir à nos selfies).

De quoi vous parle-t-on aujourd’hui? Du seul « selfie » qui vaille donc! Pas moins que la Patrie Reconnaissante, oui, pour une nouvelle initiative lancée le 25 février, qui verra vos visages placardés sur l’un des plus grands échafaudages d’Europe, celui du Panthéon, à l’occasion de sa restauration : un projet confié à l’artiste contemporain JR inspiré de son projet international inside-out commencé en 2011. Vos visages? Oui. Les portraits que vous aurez choisis et « uploadés » sur le site www.au-pantheon.fr  pour nourrir cette oeuvre participative qui porteCapture d’écran 2014-02-28 à 11.36.06 « les  valeurs universelles et humanistes incarnées par le Panthéon ». (L’itinérance du camion photographique de JR dans huit monuments nationaux du mercredi 5 mars au samedi 29 mars vous permettra aussi de participer).

Inside-out a vu le jour lorsque lorsque JR, l’artiste français au chapeau et aux lunettes noires qui se définit lui-même comme un « artiviste urbain », déjà connu par ses immenses collages outdoor, reçoit le Ted  Prize pour « Women are Heroes ». Il formule alors, comme c’est la coutume, un souhait pour changer le monde et décide d’appeler les citoyens « à partager leurs histoires inédites et à transformer des messages d’identités personnelles en œuvres d’art public ».

Capture d’écran 2014-02-28 à 11.21.35Le site inside-out retrace cette aventure déjà forte de plus de 120 000 posters et 108 pays! Leurs expositions éphémères à travers le monde ont été le prétexte d’évoquer des thèmes aussi divers que le réchauffement climatique, la liberté d’expression, la pauvreté, l’éducation, la diversité, la joie, le courage … car inside-out est un projet dont on s’empare, un projet qui appelle chaque citoyen du monde a choisir une cause, une pensée, un témoignage, et à envoyer cinq portraits de son groupe – a minima -, que l’artiste lui retournera sous forme de posters à encoller dans la rue, pour incarner, ensemble, un message. Art, Participation, Action, Engagement.

Ainsi présentée cette technique du collage photographique s’octroie la plus grande galerie d’art du monde : le monde lui-même… et au printemps, le tambour du Panthéon.Capture d’écran 2014-02-28 à 12.29.27

Vous au Panthéon? La quintessence du « selfie »? … Bien mieux, le seul selfie qui vaille. Une sorte de « togetherfie« . Une « anthropografie » même. Une « anthropographie » plutôt, qui nous dispense d’angliciser ce qu’il y a de plus essentiel et de convoquer le grec ancien et ses siècles de mise en perspective. De ἄνθρωπος, anthrôpos (« être humain »), et -γραφία, graphia (« écriture, dessin, image »). Ah oui quand même. L’écriture du genre humain. Dans une nouvelle expression. La nôtre. Et ce, aux murs du monde. Ça en jette. On vous avait prévenus. A vous de savoir quel message vous voulez incarner. L’humanisme, peut-être?

C’est à vous.

Pour que la Patrie et la Planète vous soient reconnaissantes: www.au-pantheon.fr
Pour découvrir le projet inside-out de JR et se sentir un citoyen du monde: inside-out
Parce que c’est bien sympa ce cours de grec ancien, mais il y a qui déjà au Panthéon? : Qui repose au Panthéon?
Pour (re)découvrir le projet de JR primé par TED en 2011 : Women Are Heroes

Capture d’écran 2014-02-28 à 00.36.32

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :