Week-end! Le voyage autrement, trois expériences dans l’air du temps

Capture d’écran 2014-02-21 à 16.28.10Le printemps n’en finit pas de faire des clins d’oeil et si l’on se surprend à y croire – oui, oui, ce soleil insolent et ce grand ciel bleu vous sourient bien à vous, gentes âmes de février -, on voudrait bien l’incarner, ce petit air de renouveau et cette remontée vers la lumière : un week-end, juste un long week-end, une escapade, ce mot qu’on croirait fait pour le printemps, voilà l’idée, voilà l’envie. De quoi s’intéresser à ce nouveau voyageur, celui que nous sommes devenu(e)s, celui qui rêve d’ailleurs mais pas n’importe lequel, qui cherche l’intimité et à se sentir « à la maison », dans un chez soi fantasmé éphémère et de bon goût,  aussi cosy que la couette est moelleuse et le fauteuil design. Le tout sans se ruiner. Bien évidemment.

A cette nouvelle exigence, l’économie collaborative a répondu avec la simplicité des bonnes idées qui marchent: AirBnB offre des solutions dans « plus de 34 000 villes et 192 pays » pour séjourner comme à la maison…puisque de maison il est question: celle de particuliers, comme vous et moi, mettant à la location une chambre ou un appartement pour du tourisme saisonnier ou de courts séjours. Capture d’écran 2014-02-22 à 12.14.04La réinvention du Bed & Breakfast, sans air bed – ce lit d’appoint gonfflable américain qui a donné le nom à la société lors de sa création-, et avec des critères de sélection qui assurent un choix pour tous, du « budget » au « grand luxe ». Un succès sans appel: AirBnB, créé en 2008, compte près de 3 millions d’utilisateurs aux aspirations contemporaines. Leur credo : le voyage autrement, une expérience qu’ils souhaitent à la fois authentique et intime, faisant fi des intermédiaires et du service en chambre. Pour trouver son lit, comme dans la plupart des cas aujourd’hui dès que l’on cherche quelque chose, tout se passe online: recherche, réservation, … en moins de temps qu’il n’en faut pour faire sa valise et être accueilli par son hôte! Une offre « en direct » qui a révolutionné les week-ends et les vacances en quelques années.

Bousculée par ce nouvel entrant, et très consciente de l’évolution des usages, l’hôtellerie tend aussi à se réinventer. CitizenM fait figure de précurseur car cette jeune chaîne d’hôtels a fait sienne l’analyse selon laquelle le voyageur d’hier n’existe plus – avis à tempérer, la co-existence de plusieurs types de clientèles paraissant plus juste –  et que celui d’aujourd’hui, donc, est un citoyen du monde, un explorateur qui veut être là où ça bouge, un urbain qui aime le design et attache de l’importance aux atmosphères, à la qualité, à la modernité, aux nouvelles technologies, un voyageur sensible pour qui le luxe est de pouvoir s’offrir tout ça, régulièrement, sans mettre en Capture d’écran 2014-02-22 à 13.20.29péril ses finances.  Zou, vous vous reconnaissez? CitizenM s’est donc engouffré dans cette nouvelle brèche, celle ouverte par la nouvelle Mobilité, un M majuscule qu’il arbore en frontispice de sa marque. Déjà présente à Amsterdam, Londres, Glasgow et Rotterdam, bientôt à Paris et New York, la chaîne CitizenM cultive une identité forte qui veut faire la différence, celle d’un « smart luxury hotel » et d' »innovative hotel rooms », qui marient design – meubles d’édition Vitra– , nouvelles technologies, qualité de couchage et sanitaire haut de gamme, et pour ceux qui ont déjà eu la douloureuse expérience d’un « wasistas vu sur mur » (si si ça existe encore au XXIe siècle),  une grande fenêtre aussi! Le rappel à la modernité et la technologie comme nouvelle commodité est un credo: wifi gratuit, téléphone à tarif négocié (skype), adaptateurs de prise prévus,  et une tablette tactile permettant notamment de prendre le contrôle de sa chambre: télévision, volets, température, et ambiance lumineuse via un « moodPad »  pour créer ou choisir à loisir des éclairages d’ambiance selon ses envies… A Londres, l’hôtel est près de la Tate Modern, et comme un client citizenM l’affirme « a good night sleeping means a good day shopping »… A 140 livres environ la nuit pour deux, n’en jetez plus, London here we come! (Pour émettre un bémol, si l’idée était bonne, on est moins sûr d’être convaincu par le CitizenMag, un Mag urbain online « resource for the urban lifestyle », sensé prolonger ou éclairer l’expérience de la ville pour les Citizens).

Pour finir, comme l’hôtel de luxe n’échappe pas à la mode du « last minute » mais qu’il ne saurait dégrader son image en affichant systématiquement l’accessibilité de ses chambres à des tarifs dégriffés, hotwire propose un service malin et dans l’air du temps, qui permet de rechercher un hôtel dans un quartier de son choix selon les critères de son choix aussi (étoiles et avis voyageurs, informations sur le type d’hôtel). A l’arrivée, des tarifs exclusifs extrêmement attractifs pour des hôtels… dont l’identité n’est révélée qu’une fois votre réservation réglée. Un hôtel surprise selon vos critères, ou le luxe à l’aveugle! Il fallait y penser.

Week-end! Le voyage autrement en cinq mots :  Proche. Urbain. Connecté. Luxueux. Accessible.

Pour aller dormir chez les autres: airbnb
Pour partir faire du shopping à Londres, découvrir Amsterdam ou Glasgow: CitizenM
Pour dormir dans un hôtel de luxe surprise à South Beach Miami ou à Venise: Hotwire

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :