Nickel, la 1ère carte de paiement pour tous ou le nouvel Or d’une économie digitale et responsable

Capture d’écran 2014-01-21 à 17.07.46Dans quelques jours, la 1ère carte de paiement sans banque sera officiellement lancée en France. Elle s’appelle Nickel, et ça sonne plutôt juste. Juste parce qu’elle offre à tous la possibilité de disposer d’une carte de paiement, sans condition de revenus, sans patrimoine, sans dépôt minimum, sans… banque. Révolutionnaire? Presque.
Quelques chiffres nous rappellent que 8,8 millions de personnes vivent au dessous du seuil de pauvreté en France soit 14% de Français (chiffres Insee 2011), que ce chiffre a cru de plus de 500 000 personnes par an sur les deux dernières années, et que plus de 2,5 millions de Français sont interdits bancaires. Une exclusion massive du système qui ne peut laisser indifférent et qui, si elle inquiète la Banque de France, ne donne aucune obligation aux banques d’offrir volontairement et dans les faits, un service bancaire de base.

Nickel, l’affaire de qui?
Nickel est l’association détonnante et gagnante d’un entrepreneur issu de la banlieue, génie des nouvelles techno, Ryad Boulanouar (celui-là même qui a conçu le Pass Navigo et lancé Moneo) et d’un « ancien » banquier, Hugues Le Bret, précédemment directeur de la communication de la Société Générale et PDG de Boursorama. Un « repenti » après le scandale Kerviel? Un « affranchi » plutôt, très au fait de la stratégie de développement des banques de dépôt sur des cibles de clients à fort potentiel de revenu, de l’opacité de frais bancaires souvent prohibitifs, de leur marge nette moyenne de 25%, … et de la violence d’une telle approche pour ceux qui ne sont pas dans le système. Les deux associés ont alors pensé la rupture, celle qui consiste à dire: « je n’ouvre plus mon compte dans une banque ». Et ils ont imaginé le système qui allait avec. Responsable et digital.

Nickel, pour qui?
Nickel se présente comme suit: « Compte-Nickel est un service de compte de paiement ouvert à tous, sans conditions de revenus, de dépôts ou de patrimoine, et sans possibilité de découvert ni de crédit. Cette philosophie encourage une pratique responsable et pédagogique de l’argent. Compte Nickel est adapté aux attentes de nombreux publics et peut convenir à tous ceux pour qui les offres bancaires traditionnelles sont trop étoffées ou onéreuses par rapport à leurs besoins réels ainsi qu’à tous ceux qui sont en marge du système, y compris les interdits bancaires. »
Une cible a priori large, puisque ce sont près de 6 millions de Français qui sont en difficulté avec leur banque, une cible secondaire qui l’est encore davantage si l’on considère ceux qui viendront y chercher la praticité du service rendu par cette nouvelle carte « scan and go ». Etudiants étrangers, carte « frais et fournisseurs » pour PME/TPE, carte secondaire dédiée aux achats sur Internet… Les usages ne manquent pas qui trouveront en Nickel une réponse rapide et low cost.

Nickel, comment?
Si l’ambition du projet, s’adresser à une clientèle délaissée par ou en marge de la banque traditionnelle, explique un positionnement tarifaire low cost et responsable, la révolution n’est pas là. Certes, avec un abonnement annuel à 20 euros (et des services connexes aux tarifs très compétitifs qui font estimer la dépense globale annuelle aux alentours de 50 euros, soit 3 fois moins que la moyenne prélevée par les banques de dépôt traditionnelles), le contrat est déjà rempli.
La rupture vient du fait que la carte sans banque, pourtant bel et bien une Mastercard, est distribuée dans votre bureau de tabac, en 5 minutes chrono, à l’aide d’une borne intégrant les technologies de dématérialisation les plus avancées (scan, authentification, identification) qui permet de constituer instantanément un dossier client. C’est à partir de ce même dossier et d’un terminal de paiement d’un nouveau genre, que le buraliste active un compte – qui vous donne accès à un RIB – et vous remet la Mastercard utilisable partout.
Seuls, une pièce d’identité et un numéro de téléphone mobile suffisent pour ouvrir un compte en toute sécurité, les buralistes étant des agents agréés par la Banque de France. Une fois le compte ouvert, les services auxquels il donne droit (paiement par carte, retrait à n’importe quel distributeur, prélèvement, virement) peuvent être suivis sur mobile ou internet. Le dépôt de cash pour réapprovisionner le compte se fait exclusivement chez le buraliste.
Avec plus de 22 millions de bureaux de tabac en France, le réseau est en place pour accueillir ce nouveau service, puisque la Fédération des buralistes a signé un accord de partenariat avec Nickel jusqu’à 2020. Autre volonté affichée de Nickel et forte attente consommateur: les frais bancaires sont très raisonnables, transparents, et la part reversée aux buralistes connue du client. Enfin, les dépôts sont sécurisés sur des comptes dits de cantonnement au Crédit Mutuel ARKEA et ne servent pas à la spéculation.

Nickel, l’innovation responsable et digitale:
Si les banques en ligne ont ouvert la marche de « la banque autrement », et capitalisé sur la digitalisation pour offrir des services qui ont bouleversé les usages et challengé les tarifs, Nickel apporte une contribution inédite.
D’abord il offre une carte de paiement low cost à une population en marge et ce, dans le respect de sa situation financière: la carte n’est pas une carte de crédit à la consommation et aucun découvert n’est autorisé, partant aucun agios, frais d’incident ou d’intervention non plus. Le système le permet: Nickel révolutionne la transaction bancaire en la traitant en temps réel, les débits et les crédits sont immédiats. Mais ce n’est pas la seule innovation derrière ce nouveau service: la borne au coeur du système de distribution de la carte Nickel opère un véritable bond grâce à des technologies uniques de digitalisation, d’authentification et de certification. Une avancée qui pourrait ouvrir l’accès à d’autres services nécessitant un enregistrement certifié et révolutionner d’autres business… ainsi que le métier de buraliste et son point de vente.

Compte-Nickel, conférence de presse et lancement du service sur tout le territoire, avec communication des points de vente, 11 février 2014.

Pour découvrir le compte Nickel:
www.compte-nickel.fr

Pour en savoir plus sur ses fondateurs et leur histoire, le livre d’Hugues Le Bret:

Capture d’écran 2014-01-21 à 17.18.03

 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :