Un Festival de cinéma en ligne, so FRENCH!

Capture d’écran 2014-01-19 à 15.44.07Du 17 janvier au 17 février 2014 se tient My French Film Festival à ou plutôt sur www.myfrenchfilmfestival.com, un festival d’un type nouveau, 100% web, dont c’est la 4ème édition. Né d’une initiative lancée par unifrance, il correspond à merveille à la mission de cet organisme dynamique « chargé de la promotion du cinéma français dans le monde ». L’objectif affiché de ce premier festival mondial de cinéma français sur Internet, faire partager la passion du cinéma français à travers le monde, comme en témoigne la bande annonce « à la française ».

Cette année encore, dix courts et dix (premiers ou seconds) longs métrages des nouveaux talents du cinéma français sont sélectionnés*. My French Film Festival offre ainsi une visibilité internationale unique à la création française en proposant aux internautes du monde entier de visionner ces films, sortis en France mais inédits à l’étranger, sur sa plateforme ou via des plateformes partenaires (dont iTunes) selon les pays. Les oeuvres sont disponibles en treize langues (allemand, anglais, arabe, chinois, espagnol, finlandais, français, italien, japonais, polonais, portugais, russe et turc).

A l’issue du festival, le prix des cinéastes (composé de cinéastes étrangers et présidé par Jean-Pierre Jeunet), le prix du public (choix des internautes du monde entier ayant voté sur la plateforme du festival), le prix des réseaux sociaux (choix des 100 cinéphiles du monde entier influents sur Facebook et Twitter ayant voté pour leur film préféré), le prix de la presse internationale (choix de onze journalistes de grands quotidiens étrangers), seront attribués.

L’accès aux films se fait soit par la location unitaire (1,99E le long métrage, 0,99E le court métrage), soit par packages (Full Access à 15,99E, tous les longs à 11,99E, tous les courts à 5,99E). Pour certains territoires comme l’Amérique Latine, la Chine, la Pologne, la Russie et la Turquie, l’accès est gratuit.

Par delà le « simple » visionnage, pour participer au festival et au prix du Public, le modus operandi est simple. « Je m’inscris. Je visionne. Je vote. »
Un bémol en forme de déception pour nous, Français résidant en France: seuls les courts-métrages font partie de la sélection disponible pour des questions de droits. A la réflexion, une jolie attention pour les internautes du monde entier fans du cinéma français: leur laisser le privilège d’élire leur palmarès parmi les longs métrages proposés. Cohérent.

Les chiffres de « fréquentation » de l’édition 2013 du festival témoignent du rayonnement de la culture française à l’étranger et de l’appétit des cinéphiles du monde entier pour ce nouveau mode d’accès aux films: 750 000 films ont été visionnés l’année dernière depuis 189 pays.

De quoi miser sur l’édition 2014!

  • Une expérience en forme de success story pour la valorisation et la distribution de contenus sur le web!
  • Une initiative intelligente pour soutenir le développement du business à l’international : en 2012, les films français  ont généré 530 millions d’euros de recette en France… et 880 millions à l’étranger**. La culture s’exporte et ça se salue.
  • Un événement qui a aussi su faire siens les relais contagieux des réseaux sociaux, avec sa bande-annonce sur Dailymotionsa page Facebook, son compte Twitter, et la création du prix des réseaux sociaux, aux côtés du prix du public.

On aime.

Pour en savoir plus et participer:
www.myfrenchfilmfestival.com

*SELECTION 2014:

LONGS MÉTRAGES
Au galop, de Louis Do Lencquesaing
Augustine, d’Alice Winocour
Comme un lion, de Samuel Collardey
J’enrage de son absence, de Sandrine Bonnaire
La Vierge, les Coptes et moi, de Namir Abdel Messeeh
La Fille du 14 juillet, d’Antonin Peretjako
Le Jour des Corneilles, de Jean-Christophe Dessaint
Mariage à Mendoza, d’Edouard Deluc
Mobile Home, de François Pirot
Pauline détective de Marc Fitoussi

COURTS MÉTRAGES
Avant que de tout perdre, de Xavier Legrand
Le cri du homard, de Nicolas Guiot
Argile, de Michaël Guerraz
La Fugue, de Jean-Bernard Marlin
Les Lézards, de Vincent Mariette
Mademoiselle Kiki et les Montparnos, d’Amélie Harrault
Solitudes, de Liova Jedlicki
7ème ciel, de Guillaume Foirest
A la française, de Morrigane Boyer, Julien Hazebroucq, Ren-Hsien Hsu, Emmanuelle Leleu, William Lorton
Le premier pas, de Jonathan Comnène

** source: Télérama.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :