Bienvenue chez Mooc

Capture d’écran 2014-01-16 à 22.57.10A l’occasion du lancement fin 2013 de FUN, la plateforme France Université Numérique, et de ses nouveaux MOOCs qui commencent aujourd’hui le 16 janvier, Tss revient sur la tendance MOOC qui voit l’éducation, l’apprentissage et la formation s’autonomiser grâce au digital. Une révolution de velours déjà à l’oeuvre?

Pour ceux à qui MOOC ne dit encore rien, sachez qu’on le prononce avec un « ou », à l’anglo-saxonne, et que cet acronyme signifie Mobile Open Online Courses, soit des cours que l’on peut suivre à distance, en ligne, gratuitement et ce quel que soit son statut ou son niveau d’études. Le mot, encore discret en France, a déjà rejoint le vocabulaire commun des Américains, puisqu’il est entré dans le dictionnaire. MOOC (Oxford Dictionary) : « a course of study made available over the Internet without charge to a very large number of people ». Une consécration qui mérite plus de détails, car le phénomène prend de l’ampleur chaque jour.

A la gratuité, l’accessibilité, le nombre potentiellement illimité d’étudiants, et la diversité étourdissante des sujets enseignés, les MOOCs ajoutent un argument de taille : l’excellence académique des établissements qui les proposent (et, en miroir, l’exigence soutenue d’avoir des contenus de qualité). L’implication de ceux qui les suivent peut aussi leur valoir une certification officielle de suivi et de validation des connaissances desdits établissements. Ainsi Harvard, Yale, Duke, Stanford, Columbia, Johns Hopkins, pour ne citer que ceux-là, délivrent gratuitement ce type de certifications à des étudiants qu’ils n’ont ni sélectionnés, ni vu passer sur leur campus, et qui n’ont versé, au mieux que les quelques dollars (moins de 50) couvrant les frais du process d’authentification nécessaire à la certification.

Ainsi peut-on lire à propos de Coursera.org , la 1ère plateforme de MOOCs au monde, « Notre but est de rapprocher les gens à l’enseignement de pointe afin que toute personne, peu importe où elle se trouve dans le monde, puisse apprendre sans limites. Coursera est une entreprise numérique d’éducation qui s’est lancée dans des partenariats avec des universités et organisations prestigieuses dans le monde afin de proposer des cours un ligne que tout le monde puisse suivre gratuitement. Notre technologie permet à nos partenaires d’enseigner non seulement à des centaines, mais à des millions d’étudiants. Nous envisageons un avenir où chacun aura accès à une éducation de calibre mondial qui n’était jusqu’ici accessible qu’à une minorité privilégiée. Notre but est d’autonomiser les gens à travers l’enseignement afin qu’ils puissent améliorer leurs vies, les vies de leurs familles et de leurs communautés. »

Un tel service derrière une telle ambition explique la croissance exponentielle du nombre d’établissements enrôlés, du nombre de thèmes enseignés, du nombre de cours proposés et du nombre d’étudiants du monde entier. Et ce, en dépit d’un investissement conséquent aussi bien pour la production du cours que pour son suivi : la durée moyenne des MOOCs est de 6 semaines et « exige » souvent entre 4 et 15 heures de travail par semaine (vidéos, lectures, tests). Ainsi en seulement 2 ans, on estime à plus de 10 millions le nombre de personnes ayant suivi un MOOC. L’offre de cours est elle passée de 200 en 2012 à plus de 1200 aujourd’hui. Il s’en ouvre 2 nouveaux par jour. Et alors que l’Informatique et l’Ingénierie étaient les principaux domaines proposés et étudiés quand le phénomène a commencé à se développer en 2011, les Humanités (philosophie, histoire, art…) ont vite rejoint la marche et caracolent désormais en tête. Le Business et le Management, la Médecine, les Sciences, la Pédagogie, ne sont pas en reste.

Témoins de la lame de fond et de l’attrait toujours croissant pour les MOOCs, la diversification des langues dans lesquelles les cours sont proposés et l’émergence de plateformes « locales » aux côtés des leaders américaines. Ainsi, si les trois-quarts de cours sont en Anglais, les MOOCs en espagnol et en français se développent rapidement. MiriadaX propose les MOOCs de plus de 30 établissements espagnols et latino-américains, FUN, plateforme lancée à l’initiative du Ministère de l’Education français (et qui utilise la plateforme open-source de edX) a été lancée fin 2013, Iversity propose des MOOCs allemands, XuetangX offre des MOOCs en mandarin, rwag.org en arabe.

Aussi fascinante soit-elle, la course aux MOOCs soulève pourtant des questions. Si l’éducation supérieure est -encore- accessible au plus grand nombre à moindre coût en France, les situations divergent selon les pays et le coût des études aux Etats-Unis a depuis toujours un corollaire, le business de l’éducation. Par delà la philanthropie alors, pourquoi offrir ce que l’on vend (et qui coûte cher à produire)? Une piste de réflexion s’impose… : le marketing. A l’heure où toutes les universités ont les yeux rivés sur le Shanghai Ranking, classement annuel des meilleurs établissements du monde selon des critères -discutés- concentrés autour de la recherche et de la contribution au développement des savoirs,  l’attractivité des MOOCs et la vitrine d’excellence que ceux-ci offrent au monde contribuent à développer une image de marque et à semer les graines du recrutement pour leurs programmes payants « on campus ». De fait, s’il est possible de s’initier à presque tout via les MOOCs, il n’est pas possible d’y suivre un cursus complet… ni d’en sortir diplômé.

En ce jour de lancement des nouveaux cours sur FUN, France Université Numérique, souhaitons longue vie aux MOOCs!

Pour découvrir le site référence qui agrège tous les MOOCs disponibles
www.class-central.com

Pour découvrir les principales plateformes de MOOCs (liste non exhaustive):
www.france-universite-numerique.fr
www.coursera.org
www.edx.org
www.udacity.com
www.canvas.net
www.miriadax.net
www.iversity.com
www.rwaq.org

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :